République Dominicaine : un véritable paradis sur terre

Je poursuis mon séjour en République Dominicaine et les Caraïbes sont à la hauteur de leurs réputations !

Après avoir visité la ville de Saint Domingue les 3 premiers jours, j’ai pu me rendre compte de l’incroyable diversité de paysages, du sommet du Pic Duarte au lac Enriquillo qui a la particularité de se trouver 42 m au-dessous du niveau de la mer ! Après avoir visité la Fortaleza Ozama, dont le nom est tiré des rives du fleuve tout proche et qui est le plus ancien fort d’Amérique, puis toute la Ciudad Colonial (inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO), j’ai eu la chance d’assister à un match de baseball. Les habitants sont absolument fans de ce sport et mon arrivée tombe bien puisque les saisons commencent en octobre et se poursuivent jusqu’en janvier.  Toutes les informations sont à consulter sur le site en espagnol de la ligue mais si vous avez envie d’une bonne ambiance c’est là qu’il faut aller ! J’ai ensuite pu gouter au vrai Cuba Libre, à déguster dans un « colmadons » qui est des sortes d’épiceries que l’on trouve partout.

Je me suis rendue près de la frontière haïtienne, au Lac Enriquillo qui est trois fois plus salé que la mer. On peut y observer des iguanes et une quantité d’oiseux, dont les superbes flamants roses et aussi quelques crocodiles, puisque l’on dit que cet endroit est la plus grande réserve de crocodiles américains au monde.

Mont Isabel de Torres

J’ai également consacré une de mes journées à faire une randonnée sur le Mont Isabel de Torres. Il se situe près de Puerto Plata, tout à fait au nord de l’île. La vue y est à couper le souffle ! A perte de vue s’étend la mer. La « balade » dure 5h30 et demande de bonnes chaussures ! Il est très facile de trouver un guide, et c’est absolument nécessaire ! Mais il est aussi possible d’emprunter un téléphérique qui mène au sommet si l’on n’est pas venu équipé ou qu’on n’a pas envie de se fatiguer! Ma seule déception, rater les baleines à bosse qui arrivent avec l’hiver, de mi-janvier à mi-mars, mais cela me donne une bonne raison pour revenir !

J’ai également profité d’une plage superbe, celle de Sosua. C’est ici qu’il faut aller pour pratiquer la plongée et le snorkeling (palme et tuba uniquement). Elle est un véritable paysage de carte postale avec son sable blanc et son eau turquoise, nichée dans une petite crique que ne gâche que la quantité de boutiques de souvenirs, juste derrière !

J’ai choisi d’enchainer sur quelques jours à Punta Cana, où l’on dit que se trouvent quelques unes des plus belles plages du monde ! Les cocotiers courent le long des 30 km de plage, entre Bavaro et Macao. Les stations balnéaires pullulent et chacune possède sa plage privée. C’est l’endroit idéal pour qui cherche la détente et le repos. Beaucoup de touristes mais le cadre exceptionnel nous fait vite oublier tous les désagréments !

Ecrit par Steph


Ma passion, voyager tout en travaillant. J’ai la chance de pouvoir concilier les deux ! Ce blog permet de relater mes différentes expériences et découvertes. N’hésitez pas à donner vos avis.

Partager cet article

Articles récents

Une réponse à “République Dominicaine : un véritable paradis sur terre”

  1. morgane dit :

    voyager tout en travaillant, quelle chance … je ne connais pas encore la république dominicaine et je me demande combien faut-il avoir de budget pour y aller, histoire de me faire ma petite idée.

Répondre

CommentLuv badge
© 2019 Voyage autour du monde. Droits réservés. Mentions légales