Week-end à Montmartre – Paris

Quand j’ai un peu de temps, j’aime partir pour un week-end à Paris. En général, je choisis quelques expos et vadrouille un peu au hasard des quartiers mais certains sont si riches qu’ils méritent à eux seuls un week-end complet ! Cette fois-ci, c’est au pied du Sacré-Cœur que j’ai posé mes valises, à Montmartre dans un petit appartement loué sur GowithOh.fr. Il est l’un des endroits les plus appréciés et les plus magiques de la capitale, alliant le romantisme de ses ruelles et de ses panoramas à la douceur de vivre de son passé bohème et de ses terrasses animées. La « butte » est coiffée de la célèbre basilique du Sacré-Cœur, un endroit à part où les touristes se pressent pour apprécier la vue sur la ville ou les concerts improvisés qui ont souvent lieu en bas des marches. Le film Amélie Poulain a sans doute contribué à en faire un quartier tendance mais c’est avant tout l’un des lieux les plus pittoresques de Paris.

Sacré Coeur Paris

Souvent se ressent l’impression d’être dans un ancien village, avec les rues pavées, les petits squares et les terrains de pétanque, l’atmosphère chaleureuse et populaire. On y découvre une quantité de petits coins particuliers, comme l’avenue Junot qui comble les amoureux d’architectures des années 20 avec ses maisons cubiques Art déco, ou l’étonnante Villa Léandre, une petite impasse qui nous plonge directement dans un quartier anglo-normand, très étonnant à moins de deux minutes de la Place du Tertre ! Place des Abbesses, c’est le rendez-vous des noctambules et les cafés branchés y sont nombreux.

Villa Léandre Paris - Impasse Anglo Normande

Montmartre, c’est aussi et surtout le quartier des artistes : l’impressionnisme, le fauvisme, le cubisme et le surréalisme sont nés ici. Au XIXème siècle, le quartier est le repaire d’artistes souvent sans le sou, attirés par cette vie de bohème, les ateliers et les cabarets parmi lesquels Le Lapin Agile et le mythique Moulin Rouge.

Vue depuis le Sacré Coeur

Vue depuis le Sacré Coeur

L’idéal est d’arriver par le métro Anvers, en bas de la Butte. Les plus paresseux choisiront d’emprunter le funiculaire qui se trouve à gauche des escaliers, le prix est celui d’un ticket de métro. Les autres commenceront l’ascension, passeront par la place Charles Dullin pour voir le théâtre de l’Atelier, arpenteront la rue des Trois Frères (c’est ici que se trouve la maison Collignon d’Amélie Poulain) et admireront les immeubles qui se dressent le long des marches. La place des Abbesses (et la jolie verrière signée Guimard de la station) est à voir, avec ses boutiques originales et ses bars à vin. J’aime bien m’arrêter du côté de la rue Ravignan, où se trouve le légendaire Bateau-Lavoir qui abrita les ateliers de Renoir, Picasso, Modigliani et de nombreux autres. On peut choisir de déjeuner dans la Maison Rose, en haut de la rue de l’Abreuvoir, ou au Lapin Agile, rue des Saules, que l’on repère grâce à sa palissade verte, le rendez-vous des artistes au XXème siècle (Proust, Apollinaire, Braque…).

La Butte a connu une activité viticole. On trouve encore des vignes à deux pas du Sacré-Cœur, un vin qui n’est pas fameux mais vendu à prix d’or aux touristes ! Je finis invariablement par la place du Tertre, bondée mais pleine de charme, avec ses peintres et caricaturistes qui investissent les emplacements près des terrasses de restaurants (attention aux pick-pockets). Les rues autour sont pleines de charme, prenez bien-sûr le temps de visiter le Sacré-Cœur et la petite église Saint-Pierre juste derrière, dernier vestige de l’Abbaye de Montmartre construite au XIIème siècle. Ensuite ce sera le moment de redescendre vers Paris !

Ecrit par Steph


Ma passion, voyager tout en travaillant. J’ai la chance de pouvoir concilier les deux ! Ce blog permet de relater mes différentes expériences et découvertes. N’hésitez pas à donner vos avis.

Partager cet article

Articles récents

Répondre

CommentLuv badge
© 2017 Voyage autour du monde. Droits réservés. Mentions légales